QUE SIGNIFIENT LES « LINALOOL » ET AUTRES « GERANIOL » À LA FIN DES LISTES D’INGRÉDIENTS ?

Ce ne sont pas des ingrédients ajoutés en tant que tels par le fabricant. Il s’agit de composés odorants naturellement présents dans les huiles essentielles ou parfums utilisés dans le produit, dont la présence doit obligatoirement être mentionnée sur l’étiquette. Ces substances, au nombre de 26, sont de petites molécules volatiles et odorantes, qui peuvent dans de rares cas (entre 0.5% et 5% de la population) provoquer sur certaines peaux sensibles des réactions allergiques sur le site d’application.

Ces molécules sont dosées dans les produits grâce à une technique particulière, appelée Chromatographie en Phase Gazeuse (comme sur la photo).

Voici la liste complète de ces 26 molécules : Alpha-Isomethyl ionone, Amyl cinnamal, Amylcinnamyl alcohol, Anise alcohol, Benzyl alcohol, Benzyl benzoate, Benzyl cinnamate, Benzyl salicylate, Butylphenylmethylpropional, Cinnamal, Cinnamyl alcohol, Citral, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hexyl cinnamal, Hydroxycitronnellal, Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde, Isoeugenol, Limonene, Linalool, Methyl 2-octynoate, Evernia prunastri (Oak moss), Evernia furfuracea (Tree Moss).

Il est d’ailleurs très étonnant que soient régulièrement pointées du doigt par les utilisateurs uniquement ces 26 molécules alors que la plupart sont d’origine naturelle. En effet, d’autres substances comme le 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol, le DMDM-hydantoïne, la diazolidinyl-urée, le quaternium-15 ou la méthylchloroisothiazolinone-méthylisothiazolinone (MCI-MI) qui sont des biocides d’origine synthétique, peuvent provoquer de graves réactions d’irritations cutanées et ne font que très rarement l’objet de questionnement de la part des consommateurs…

Elixia

Bonjour les Phytoboomers !

Ce blog, c’est tout simplement le RDV des curieux, passionnés par les plantes et la science, convaincus que la nature est notre passé, notre présent et évidemment notre futur.

Je suis Elixia, mascotte officielle des Phytoboomers. Avec vous, je partage et échange sur nos centres d’intérêt communs, sérieux ou un peu décalés ! Bienvenue dans notre communauté… et à vos commentaires ! #natureisfuture

Partager cet article

Commentaires

  1. Bonjour,
    merci pour cet article. Y a t il un danger à utiliser des produits qui contiennent ces molécules pendant la grossesse?
    Merci d’avance!

    1. En effet, ces molécules de types linalool ou géraniol sont des composants parfumés très fréquemment issus des huiles essentielles. Et il existe de nombreuses et légitimes interrogations de la part des utilisatrices à propos de l’usage des huiles essentielles durant la grossesse.

      Les huiles essentielles, que ce soit par voie externe (dans le bain par exemple), par inhalation, ou dans l’alimentation sont quant à elles utilisées dans le cadre de l’aromathérapie. Bien entendu, l’huile essentielle sera diluée avant toute utilisation ! Ce type d’usage apporte des quantités importantes en molécules aromatiques, ce qui conduit généralement les médecins à déconseiller l’utilisation des huiles essentielles durant une grossesse. Vous pouvez vous reporter à l’avis de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et de Produits de Santé), qui recommande un avis médical préalable pour l’enfant et la femme enceinte, tout particulièrement dans le cadre d’une utilisation par voie orale http://ansm.sante.fr/Activites/Medicaments-a-base-de-plantes/Les-huiles-essentielles/(offset)/3

      Votre question est très intéressante. Il convient de ne pas faire de confusion entre certains constituants aromatiques issus d’huile essentielle (citral, citronellol, linalool…) et l’huile essentielle elle-même, sous sa forme pure.

      Les constituants aromatiques (type linalool etc) issus des huiles essentielles sont utilisés dans la majorité des produits cosmétiques et de parfumerie. Présents à de très faibles teneurs dans les produits cosmétiques, ces constituants ne doivent pas constituer une source d’inquiétude exagérée : en effet, vous utilisez tous les jours (peut-être sans le savoir) des produits qui contiennent ces molécules aromatiques parfumées (votre savon, votre shampooing, votre eau de toilette, et bien sûr vos cosmétiques…).

      Si ces molécules vous inquiètent, il conviendrait par exemple plutôt de réduire l’utilisation de parfums et eau de toilette, qui en contiennent bien plus que les produits de soin. Vous pouvez également vérifier l’absence d’huile essentielle dans la liste d’ingrédients (absence du terme « essential oil »). De plus, tous les produits cosmétiques, avant d’être mis sur le marché, doivent subir une évaluation de leur sécurité d’un point de vue toxicologique. Si les teneurs en huile essentielle ou en composés aromatiques sont trop importantes, l’évaluateur de la sécurité a l’obligation de le signaler. Dans ce cas, une mention « ne pas utiliser chez la femme enceinte » doit figurer sur le produit.

      Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler avec le médecin qui suit votre grossesse. Il a tout à fait l’habitude de ce type de demande et saura y répondre.
      Bien évidemment, si vous présentez des allergies à ces composés, il convient d’éviter l’usage de produits qui en contiennent, grossesse ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *