LA LUZERNE

Fig 7. Medicago sativa
 

Les Laboratoires Phytodia utilisent la luzerne dans le Contour des yeux

 La luzerne ou alfalfa, reine des plantes fourragère

La luzerne, de nom botanique Medicago sativa, est également connue sous le nom d’alfalfa ou grand trèfle. De la même famille que le haricot, on la reconnait très facilement à sa feuille composée de trois folioles, ses fleurs violettes, mais également par ses fruits très caractéristiques en forme d’hélice. Très appréciée des agriculteurs aussi bien céréaliers qu’éleveurs, la luzerne est la plante fourragère la plus riche en protéines et sa culture permet jusqu’à 5 récoltes par an !

 

 Une plante dans l’air du temps !

La luzerne est extrêmement bénéfique pour le sol. Elle puise l’azote dans l’air et le fixe dans sa racine : elle enrichit ainsi le sol pour les cultures suivantes et permet d’éviter l’utilisation d’engrais azotés. Ses besoins en eau sont faibles, car elle possède des racines très profondes, qui permettent également d’aérer les sols. Sa fleur en fait une plante mellifère très efficace : les champs de luzerne sont ainsi très riches en insectes pollinisateurs, un vrai réservoir de biodiversité.

 

Pourquoi l’utilise-t-on en cosmétique ?

Outre de grandes quantités de protéines végétales, la luzerne contient de précieuses molécules appelées galactomannanes. Ce sont des fibres végétales, autrement dit des sucres (dont la plante se sert comme réserve pour la germination) qui possèdent de puissantes propriétés. Les galactomannanes agissent en effet sur la synthèse de collagène de la peau, en stimulant sa production. Ça tombe bien, c’est lui qui est responsable de l’effet repulpant !

 

Le saviez-vous ?

La culture de la luzerne a été répandue par les Arabes, d’où provient son autre nom d’alfalfa qui signifierait « père des aliments ». Sa richesse nutritive a en effet été rapidement utilisée dans l’élevage des chevaux et du bétail, et sa culture facile lui a permis de se répandre ensuite dans le monde entier.

 

Plus d’infos