LE GRIOTTIER

 
Fig 3. Prunus cerasus
 

Les Laboratoires Phytodia utilisent le griottier dans Sarise Crème antioxydante

 Où la trouver ?

Le griottier, dont le nom viendrait de l’Occitan agriota, est un arbre qui résiste bien au froid, on le rencontre donc très facilement dans toute la France. Il existe de nombreuses variétés cultivées, principalement la Montmorency.

 

Griottier ou cerisier ?

Le griottier est d’une taille relativement petite (maximum 10 mètres) contrairement au cerisier ou au merisier qui peut atteindre le double. Le griottier, tout comme le cerisier acide, appartient aux Prunus cerasus. Il donne des fruits acidulés et juteux au pétiole court.

Le cerisier doux (et sa forme sauvage le merisier) sont des Prunus avium et donnent des fruits au pétiole long et à la chair sucrée appelés guignes et bigarreaux (dont les variétés burlat et cœur de pigeon sont très connues).

 

Quels sont les principaux constituants ?

Le fruit contient de nombreuses molécules antioxydantes, comme les anthocyanes responsables de sa couleur rouge. Le pétiole, ou queue de cerise, est également très riche en constituants d’intérêts : on y retrouve des polyphénols comme les flavonoïdes antioxydants, ainsi que des triterpènes et du potassium.

 

 Le saviez-vous ?

Le griottier aurait été rapporté en Europe par Lucullus, célèbre général romain, au retour d’une campagne militaire dans l’actuelle Turquie. Il aurait découvert ce fruit dans la ville de Cerasus, d’où le nom latin de cet arbre.

 

Plus d’infos